[] Archimia

11/08/2010

Perché

Lâché la Bretagne,
Pour des cieux moins venteux,
Ici, au pays du Porcien,
Le long de la Champagne ardennaise,
Crayeuse comme un vieux tableau,
L'été,
Il arrive que les toits se transforment en jardin,
Et les jardiniers en couvreurs.
Les vieilles remises prennent des couleurs,
Qui rajeunissent leurs tuiles comme des demoiselles,
Au gré des averses ou du soleil.

Ici,
N'en déplaise à Verlaine,
Qui pourtant passa par ces lieux,
Lors de son escapade avec l'autre poète maudit,

Ici donc,
Disais-je,
Il n'y a pas que le ciel qui soit par dessus le toit,
Il y a aussi l'or de la nature,
Pour veiller sur nous.

Et le petit voyageur que je suis,
Poursuit son périple vers l'est,
Pas sûr que je pourrai vous envoyer des nouvelles,
Les grands espaces étant plus souvent désirables,
Que connectables.
Ne m'en veuillez pas trop, c'est les vacances ...






08/08/2010

Ailleurs

C'est le temps de rentrer,
De repartir vers d'autres horizons,
Avec dans la tête,
Comme à chaque fois,
Le plein d'images, de souvenirs, de chants, d'odeurs, de rires ...
Aller voir ailleurs comment ce monde change,
Pour revenir ensuite,
Avec aux lèvres,
Cette vieille chanson de François Béranger :
"Ça doit être bien,
d'être de quelque part,
D'en partir et puis d'y revenir,
Quand on est de nulle part ..."




05/08/2010

Devinette

Une fois n'est pas coutume,
Je vous laisse interpréter cette image,
Non retouchée, je le précise,
Au gré de vos idées,
De votre imagination ...




La solution,
Quand (et seulement quand)

Vous avez émis une hypothèse,
En cliquant .

04/08/2010

Pierres

Pas facile de les prendre en photo,
Finalement, ces pierres là.
Peut-être parce qu'il y a tant et tant de monde qui essaie ...
Pas facile non plus d'écrire et décrire ce qu'on y ressent,
Quand on est au milieu.
De pas facile en pas faciles,
On ne sait quoi en penser,
Emerveillé,
Par delà les hypothèses,
Ou les suppositions les plus fantaisistes,
Et on ne peut s'empêcher de laisser la main
Courir le long du grain de la pierre,
De contempler les alignements, les formes,
Les mises en scène,
Comme un clin d'oeil à travers le temps,
D'homme à homme ...




Et, (toujours pour les puristes) en image panoramique, le "quadrilatère" (cromlech) de Crucuno :

03/08/2010

Apparence

Lierre.
Comme une perruque de clown,
Posée là,
Comme une hydre,
Tentaculaire,
Sur un vieux pignon de pierre,
Basculant,
Du passé au néant.

Les parasites d'hier rongent encore le présent ...


 

referencement
referencement