[] Archimia

30/10/2010

Calendrier automnatique

Recette :

Place le vase juste sous le pommier,
Et attend,
Attend que parte l'été :
Quand le vase sera rempli,

L'automne sera arrivé ...

28/10/2010

Fissures

Avez vous remarqué ?
Ces périodes de grève sont d'excellents moments,

Pour se chercher à se lire,
A se re-découvrir,
Tout ce qui nous relie,
Ce qui nous sépare,
Toutes ces déceptions, et puis tous ces espoirs,
Notre histoire partagée,
Nos souvenirs confus,
Le regard des ados, les paroles des enfants,
Avec pour seule réponse sortant parmi les cris,
Comme un grand trou béant, dans la démocratie.



23/10/2010

Petite comptine de saison

Premiers vrais froids,
Premiers verglas,
L'automne s'en va,
L'hiver est là,
Bonjour frimas,
Et gelées blanches,
Même le dimanche,
Brouillards pourris,
Jusque midi,
Ciels embouchés,
Toute la journée,
A l'électrique,
Neurasthénique,
Le corps est froid,
Nous y voila,
Tout courbatu,
Tout est foutu,
Décidément,
En frissonnant,
A quand l'printemps ?
Qu'on soit content ...



'Faudrait pas croire : j'aime bien l'hiver, en fait :)))

18/10/2010

Spirales

Parfois, c'est jusque dans les cages d'escalier,
Que le mal-être vient s'exprimer,
Et plus tu montes,
Plus les murs parlent,
Un genre d'infernale spirale,
Avec personne pour lire ou écouter,
A la pauvreté, dédiée,
Une espèce de mausolée.
Qui d'autre encore racontera cette ville ?

10/10/2010

Lavoirs (suite)

Pas question d'aborder les lavoirs de l'Ardenne,
Sans parler de celui de Rimbaud, bien sûr.
Ici, à Roche, le lieu prend une autre dimension,
Celle de la rêverie, certes,
Celle aussi du désespoir,
De la révolte avant la résignation,
Combien de mots raturés pour en arriver là ?
Combien de déceptions ou d'espoir déçus,
Et combien ces textes sont encore vivants,
Si loin, si près, de nos préoccupations chaotidennes,



Et gageons qu'ici comme ailleurs,
Hier comme demain,
Et mots contre mots,
Gravés à jamais sur le bois grisé,
Le poète n'aurait pas renié,
Ceux du chanteur,
L'un de ses descendants :

"Changez tout, Changez tout,
Vot'monde ne tient pas debout,...
Changez tout, Changez tout,
Pour une vie qui vaille le coup ..."



Plus que jamais d'actualité, non ?






06/10/2010

Le pays où parlent les lavoirs

Comme un pavé dans la mare,
Au fond de la mare, je veux dire ...
Je regarde le monde par l'autre côté,
Comme couché,
Comme endormi.


Lavoir de La Moncelle (Ardennes)

J'observe la lumière du ciel,
Eclabousser ce pays d'en face.
Je vois le temps qui glisse,
Si lisse à la surface,
Vivace cicatrice.

Je distingue à travers le soleil du monde,
Les regards des passants, et même par moment ,
Les gestes des lavandières qui, autrefois battant,
Venaient y répandre leurs chants,
Parsemés de feuilles, flottant,
Comme autant de cris d'enfants.

Enfin, j'écoute le soupir de ce crayon dansant,
S'effacer sous le carnet ivre du poète rêvant ...

... Décidément, c'est à croire :
Les lavoirs sont pleins d'histoires ...
 

referencement
referencement