[] Archimia

19/07/2010

Avant l'orage

Quand soleil et noirs nuages donnent le la de la palette,
De l'infra rouge ombrage jusqu'à l'ultraviolette,
Blotti, Archie guette sous sa glycine :
Le long ruban de couleurs dégouline,
Rapidement dissimulé,
Sous des vents forcenés,
La magie d'un instant, le court temps d'un cliché,
La dévorer des yeux, gardant son nez levé,
Et les premières grosses gouttes aussitôt s'écraser.




13 commentaires:

Fleur d'hiver a dit…

Arche d'alliance, arc de triomphe...

Superbe photo, je n'ai jamais réussi à capturer un arc en ciel.

france.sengel a dit…

OOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!
j'ai vu quelques beaux arc en ciel mais jamais sur un ciel orange...
Quelle chance d'avoir pu le capter et nous faire sentir l'air, la pluie qui vont avec...

Le petit monde d'Archie a dit…

Faut juste se trouver là au bon moment, Fleur. Simple question de chance, tout au plus.

Ceci dit, c'est toujours aussi fascinant, non ?

France, Que de H dans ton O ! Mon seul regret, c'est de ne pas pouvoir vous faire sentir l'odeur de la poussière mouillée qui vient juste après, mais ça, Monsieur Blogger refuse obstinément de télécharger les odeurs pour poser sur les images, alors ;-)

Anonyme a dit…

Pour capter un arc en ciel, il faut être placé entre le soleil et la pluie. L'arc en ciel étant coté pluie, tu as donc le soleil dans le dos.
Tu as surement assisté à l'école à la petite expérience avec un prisme qui décompose la lumière blanche en plusieurs couleurs élémentaires, celle de l'arc en ciel. (Il y a d'autres couleurs, mais l'oeil humain ne les interprète pas - l'infrarouge et l'ultraviolet)
Les gouttelettes de pluie ont chacune une forme approchante de prisme. Elles décomposent donc la lumière blanche du soleil en autant de lumières élémentaires qui constituent l'arc en ciel et renvoient ces lumières vers ton oeil.
Cela dit, l'arc en ciel est une illusion d'optique. Une abeille, une mouche ou un chien ne peuvent le percevoir car leur système de vision est différent du notre et ils ne sont pas sensibles aux mêmes lumières élémentaires - aux mêmes longueurs d'onde diraient les scientifiques.

Duga

Fleur d'hiver a dit…

Duga, tu dis que les animaux ne voient pas les arc en ciel, je ne le savais pas.

Mais il y a une chose que les chiens sentent parfaitement, c'est l'arrivée d'un orage. Le mien est hyper énervé parfois plusieurs heures avant que le tonnerre commence à gronder.

Anonyme a dit…

Comme quoi, les performances sensorielles sont différentes d'un animal à l'autre, sachant que je nous inclus dans les animaux.
En fait, on ne connait que quelques systèmes optiques de certains animaux. Certains voient ou entendent des signaux que nous nous sommes incapables de percevoir. D'autres ne voient qu'une seule couleur. Certains d'entre nous les déforment ou les inversent...
En fait, il faut savoir que la couleur n'existe pas. La matière n'a pas de couleur. C'est le cerveau qui crée cette impression à partir de signaux perçus par la rétine. Ces signaux sont générés par des grains de matière (photons), lesquels sont envoyés par une source de lumière et renvoyés par les objets éclairés vers notre rétine. Ils se propagent en "ondulant" selon différentes longueurs d'onde que le cerveau interprète comme autant de couleurs qui sont en fait, de pures conventions.
En résumé, la couleur n'existe que par la grâce de la lumière et du cerveau.
D'ailleurs, dans le noir, rien n'a la moindre couleur.

Duga
Décoloré

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci à Duga pour toutes ces précisions scientifiques, ce qui ne nuit en rien à l'aspect poètique des choses.

L'un ne va sans doute pas sans l'autre, je me rappelle que c'est un des constats les plus intéressants (et les plus étonnants) que j'ai découvert en faisant des études (jadis) assez poussées en maths, et en physique : la fragile et minuscule limite entre le domaine scientifique et le domaine de l'imaginaire ... et pourtant !

Fleur d'hiver a dit…

C'est vraiment intéressant, cette discussion autour de la belle photo d'Archie.

Pour ce qui concerne les animaux et les couleurs, je me souviens qu'un corbeau apprivoisé par un gamin près de chez moi, détestait (ou adorait) la couleur rouge. Il piquait rageusement tous les géraniums rouges de ma mère et ignorait les roses et les blancs. De même, il avait piqué toutes les fleurs rouges du papier peint dans la cuisine de ceux qui l'hébergaient.

Anonyme a dit…

Vous avez raison de souligner, Fleur et Archie, que ces deux domaines, le physico-mathématique d'un côté, et le sensible, le poétique, l'artistique de l'autre côté, ne s'opposent pas, ne se contrarient pas, contrairement aux apparences. Il est bon d'avoir les 2 visions si j'ose dire. De façon équilibrée, impartiale, dépassionnée, lucide et non fantasmée.
Savoir que les atomes n'ont pas de couleur n'empêche pas d'apprécier Monet, Renoir, la rose du matin et le coucher de soleil.
Qui plus est, les arc-en ciels.
Malheureusement, certains en profitent pour faire croire que derrière la nature, il y a une intention (divine). C'est de la fumisterie. La rose est devenue rose par le fruit de son hasard et de sa nécessité. Même chose pour l'homme.
La rose et l'homme ont suivi chacun leur chemin, se sont croisés et se sont plus.
Tant mieux.

Duga
Pas tout rose

Fleur d'hiver a dit…

Je prends le risque de passer pour une affreuse pédante, mais ce que disent Archie et Duga évoque pour moi le discours prononcé à Stockholm par St John Perse lorsqu'il a reçu son prix. Il établit un parallèle entre la poésie et la science, disant que le poète et le chercheur ne sont pas éloignés l'un de l'autre.

Le petit monde d'Archie a dit…

Voila un arc en ciel qui nous conduit bien haut dans le ciel, là où Science et Art se rejoignent. Diable ! Deviendrions-nous philosophes ?

ptilou a dit…

Et les Stones disait d'elle : "she's a rainbow"... joli compliment !

Le petit monde d'Archie a dit…

Waouh ! Merci Ptilou ! Très jolie chanson, en plus

(Archie, grand admirateur des Stones)

 

referencement
referencement