[] Archimia

04/04/2011

De passage pas si sage

Printemps sur parking,
Confettis de carnaval ?
Non, pétales de prunus,
Abandonnés,
Laissés au vent et à l'oubli,
Comme une pluie chaude d'avril,
Là, sur la tôle rutilante,
De quoi imaginer la suite,
Printemps "bling bling",
Comme le reste,
Où seuls les reflets valent la peine,
Je reste seul, l'âme lointaine,
En pensant combien la nature est forte.

Pendant ce temps, là-bas, la centrale continue de saigner,
Et de se répandre en mer.
Leur poison, c'est déjà notre poison.

6 commentaires:

ptilou a dit…

Beau texte...
Variante :
"leur poisson est déjà notre poison" et on peut se faire du "sushi"...

Jolie photo printanière... sur carrosserie rutilante et fleurie.

Le petit monde d'Archie a dit…

Tu as raison : l'humour, même caustique reste notre meilleure arme ...

Quant à ma voiture, elle n'est pas vraiment rutilante, je t'assure :))

la Mère Castor a dit…

Vilain partage obligatoire... Tu as raison, multiplions les pétales, à défaut de pouvoir agir autrement.

Fleur d'hiver a dit…

Les prunus en fleur, qui qu'il en soit, nous réjouissent le regard, un peu le coeur, c'est peu mais c'est important de ne pas les regarder avec indifférence.

Je nous sens un peu comme les passagers du Titanic, on attend la catastrophe, en vivant encore un peu....

Fleur d'hiver a dit…

Quoi qu'il en soit, bien sûr...

Le petit monde d'Archie a dit…

Sagesse, Mère Castor : les pétales protègent bien les fleurs, pourquoi pas nous :)

Fleur, le printemps est cette saison si particulière qui nous fait sortir de l'hiver. Pas question, de laisser passer l'occasion, même si le coeur n'y est pas tout à fait, et puis, la peur n'a jamais rien empêché, de toute façon.

 

referencement
referencement