[] Archimia

05/08/2010

Devinette

Une fois n'est pas coutume,
Je vous laisse interpréter cette image,
Non retouchée, je le précise,
Au gré de vos idées,
De votre imagination ...




La solution,
Quand (et seulement quand)

Vous avez émis une hypothèse,
En cliquant .

10 commentaires:

Fleur d'hiver a dit…

Tu n'es pas obligé de me croire, mais j'avais deviné que c'était toi, en train de photographier quelque chose, mais je pensais à un reflet.

Pas remarqué le truc dont tu parles.

Anonyme a dit…

Voyons, j'ai déjà un indice. Vu le ciel gris foncé au mois d'Août, ça ne peut se passer qu'en plein été dans les Ardennes ou en Bretagne. Pour l'instant, j'hésite. Le photographe a posé son appareil (photo) sur le dos, par terre et a enclenché le retardateur. C'est donc le menton du photographe que l'on voit. C'est sûrement Archie car il est en Bretagne pour achever sa thèse sur les différences entre le mauvais temps breton et le mauvais temps ardennais. De plus, il a atteint l'age où les poils du crane descendent en barbichette sur le menton.
Donc c'est Archie qui va faire pipi au pied d'un lampadaire en sortant d'un bistrot breton où il a sérieusement arrosé son anniversaire en compagnie des autochtones dont la réputation n'est plus à prouver dans le domaine des arrosages en tout genre. En plus, comme il se doit, il fait une tempête du diable car tous les poils d'Archie se dressent dans la même direction (Nord Nord-Ouest), comme un seul homme si j'ose dire. Donc on est bien en Bretagne car, renseignements pris, en ce 6 Août, il neigeait abondamment dans les Ardennes.
Petite précision. Archie est obligé de se retenir (on ne voit pas la grimace mais on imagine) car s'il faisait pipi, y'aurait eu des gouttes sur l'objectif ce qui aurait nui, non seulement à la photo mais aussi à l'appareil (photo) d'Archie. Remarquez, ça aurait pu aussi être de la pluie vu qu'en Bretagne…Bon, j'insiste pas.
Autre précision, ce lampadaire n'est pas allumé bien qu'il fasse presque noir aux environs de midi. C'est qu'en Bretagne, ils ont pas voulu de centrale nucléaire. Donc, pour économiser l'électricité, ils ne mettent pas d'ampoules aux lampadaires. Donc on peut se soulager sur le branchement électrique d'un lampadaire, on ne risque ni l'électrocution ni le court circuit.
Voilà. CQFD. C'était un peu simple mais bon….

Duga
Allez, appelez moi Sherlock.

Le petit monde d'Archie a dit…

Bravo Fleur, c'est un bon début ...

Quant au délire du camarade Duga, il est intéressant parce qu'il nous montre d'une part le caractère quasi obsessionnel de la météorologie chez notre individu, et que, d'autre part, il met en évidence la confusion entre menton et haut du crâne, ce qui est particulièrement révélateur d'un sujet totalement incohérent ...


Ça ne fait rien Duga, c'était quand même bien d'essayer ...

Fleur d'hiver a dit…

Il a un secret, Duga. Je le soupçonne d'en avoir assez du soleil plombant du sud ouest, des restrictions d'eau qui commencent en février pour se terminer en novembre, il est donc obligé de boire son pastis sec, ce qui lui ravage la luette.

En fait, il adore la pluie et la neige, mais comme il profondément masochiste, il s'en prive, pour souffrir horriblement, ce qui lui fait plaisir.

J'ai fait une formidable partie de luge hier soir sur les pentes verglacées du Mont Olympe, je me suis offert une magnifique doudoune en vrai duvet de sanglier, et j'ai tricoté une paire de moufles pour mon homme.

Anonyme a dit…

Eh bien, moi qui pensais qu'on allait louer ma fulgurante perspicacité, mon immense clairvoyance, ma puissante capacité de déduction, ma science de la photographie, mon indubitable sens de la perspective, mon inépuisable connaissance de la géographie et de la pilosité réunies, ma subtile analyse des couleurs, voila qu'on me chipote pour avoir confondu une mèche avec une barbichette ! Alors que la photo a été prise sous le menton, ce qui positionne objectivement (si j'ose dire) la barbichette devant la mèche. A moins qu'Archie n'ait la tête à l'envers et que les bretons mettent les lampes au pied des lampadaires ! Tout ça ne m'étonnerait qu'à moitié d'ailleurs.
Et voilà qu'on me brocarde pour une soi-disant obsession météorologique alors que dans ce domaine, je fais preuve d'une grande modération eu égard mon passé nordiste, et que je suis souvent en dessous de la vérité.
Et enfin, on me soupçonne d'auto-flagellation que satisferait une hypothétique privation d'eau. Quand on sait que le manque d'eau est une récompense pour un girondin ! En plus, j'ai pas de piscine.
Et ici, on ne boit pas de pastis. Ici Madame, c'est les Girondins de Bordeaux, pas l'Olympique de Marseille peuchère !
Tout ça pour dire que j'estime avoir gagné le concours haut la main et que je m'attends à recevoir le premier prix à savoir une photo dédicacée du lampadaire (à l'endroit).
Non mais.

Duga
Le Doisneau du Sud-Ouest

la Mère Castor a dit…

j'aurais volontiers choisi un crâne d'Archie sous un lampadaire de ville, mais je ne vois pas comment la photo a été prise. Un reflet ?

Le petit monde d'Archie a dit…

Aucun reflet, Mère Castor : l'appareil est juste posé le long du mât, visant vers le haut ... et ma tête placée un peu trop en avant !

pti a dit…

Bel autoportrait au pied du mât !
Le début d'une série lumineuse à développer "réverbères" et lampadaires"...

france.sengel a dit…

C'est Mickey dans un miroir déformant
ou une éolienne bretonne érodée se reflétant dans une flaque de pluie...
se faisant photographier à l'envers...
allez je parie sur un appareil qui marche avec le vent, qui mesure ou marque une direction...je vais voir

france.sengel a dit…

ha, bon... alors, l'objectif vers le ciel
et un lampadaire: ma vision du monde est donc toujours à contre-sens!
En cas d'ennui sur un parking d'hyper, j'aurai mis des coups de pieds au lampadaire avec résultat de doigts de pied en compote : ton résultat est inventif et pacifique.
As-tu eu quelques spectateurs pour cette performance?

 

referencement
referencement