[] Archimia

02/02/2010

Rousse

Et tandis qu'Obama casse la baraque,
En annonçant à grands renforts de médias,
Qu'il veut décrocher la lune,
Et abandonner la poursuite,
De sa conquête,
Je repense au rapport de la fondation,
A ses trois millions et demi de mal logés,
dont six cents mille enfants quand même,
Six cent mille,
C'est l'ensemble de la ville de Nantes, par exemple,
Et je me dis, Oui Barack,
Bien sûr, ça n'a rien à voir,
Bien sûr, c'est sans doute dommage,
Mais il est bon parfois aussi d'arrêter de rêver,
Sous peine de tomber (de la lune),
De hurler (à la lune),
Voire même de devenir con (comme la lune).


Allez tiens, je ne t'en veux pas,
Je te propose une aventure autrement plus audacieuse,
Et qui, au final, créerait bien plus d'emplois :

La conquête du bonheur retrouvé,
Avec un toit et de quoi manger, pour chacun ...
Juste ça.


Utopitre ? moi ?
Chiche !




10 commentaires:

Dorham a dit…

Ah, on vit dans un monde où on est tiraillé entre l'absurde et l'évidence. Parfois, oui, tout, absolument tout semble absurde, hors de sens, "à l'envers"...

Fleur d'hiver a dit…

"On ne vous promet pas le grand soir
Seulement à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du coeur"

Lui aussi, était uto-pitre.

Barak, on a tant et tant placé d'espoirs en lui, mais bon, ce n'est qu'un homme, qui se heurte à des puissances pas du tout d'accord avec lui.

gilles a dit…

Excellent, la forme de l'antenne et le croissant de lune côte à côte, tu as vraiment le sens de la parabole.
Tu as aussi un sens pratique très développé. Après nous avoir offert les buches et le poële, voici la cheminée sur la baraque.
La panoplie est complète.

Bon, je déconne encore mais ce que tu dis sur ce sujet mérite le respect. Contrairement à ce qu'on peut croire, l'un n'empêche pas l'autre.

Duga
Au bas mot

la Mère Castor a dit…

Les deux C de ChiChe sur ton image, et que vive l'utopie. Je redoute le jour où nous serons tous désespérés.

Le petit monde d'Archie a dit…

Exact, Dorham, ce monde n'a plus vraiment de sens, ni envers, ni endroit, juste des pans de mur juxtaposés les uns aux autres : mur de la haine, mur de la guerre, mur de Berlin, mur des guettos, mur des lamentations, etc, etc ...

Oui Fleur, mais Coluche, on en parle encore 24 ans après sa mort ... pas sûr que nos dirigeants actuels, de quelque nation qu'ils fussent, nous tiennent en haleine aussi longtemps ...

Bien vu la parabole de la parabole, Duga. Rassure-toi, je sais bien -et depuis longtemps- qu'il vaut mieux sourire parfois pour ne pas pleurer ...

Belle image, Mère Castor. Je n'y avais pas songé. Mais je ne suis pas prêt à me sentir désespéré, même si je râle (parfois, voire trop souvent), je continue de penser que la folie serait d'être trop raisonnable, alors utopitre, je revendique, ça oui :)

Anonyme a dit…

Une chtite pensée hier soir pour Archie. Une dizaine d'ardennais du Kop rouge et vert étaient venues soutenir leur équipe au stade Chaban Delmas.

Duga
Marine et blanc

Le petit monde d'Archie a dit…

Pfft ! Il y a 5 ans encore, j'aurais pris la mouche, mais là, non vraiment, je ne me sens plus l'âme d'un supporter ...

(Ça devait cailler au stade ! quand j'y pense ...)

Dorham a dit…

Ah Duga, il fanfaronne là, c'est sûr...

(pas fair-play ça)

Anonyme a dit…

Que nenni !
Je n'ai d'ailleurs fait aucune allusion au score - pour le moins étriqué - ce qui prouve la valeur de Sedan.
En plus, j'ai toujours aimé l'équipe de Sedan, depuis l'époque de Sedan-Torcy, un club qui avait très peu de moyens et tenait tête aux meilleurs de ce que l'on appelait la 1ère Division. C'était une équipe porteuse de valeurs ouvrières comme Aulnoye, Hénin Liétard, Liévin en amateurs et Valenciennes et Lens à l'étage au dessus.
Et n'oublions pas que Sedan nous a éliminés de la Coupe de France, il y a 2 ans, ici même à Bordeaux.
Hier soir, il est vrai, dans une froidure ardennaise, j'avais une douzaine de supporters de Sedan en face de moi et je ne pouvais pas ne pas avoir une petite pensée pour Archie.
De même, quand j'ai les supporters du PSG en face de moi, je pense à Dorham.
Mais là, je le plains sincèrement.
Et je n'en parle pas...
Avec 4 titres nationaux acquis en 2 ans, les Girondins de Bordeaux (et leurs supporters) restent malgré tout assez modestes et discrets.

Duga
Hé, Ceux qui ne sautent pas sont marseillais !

Le petit monde d'Archie a dit…

Bon alors merci pour la petite pensée :-)

 

referencement
referencement