[] Archimia

15/03/2011

Marche à l'ombre

Dés qu'il s'agit de nucléaire,
On retrouve toujours les mêmes peurs dans la rue,
On entend toujours les mêmes sornettes à la télé.
Et si combien est stupide le "nos centrales sont les meilleures",
Combien n'est-il pas plus stupide pour une population
D'attendre qu'un accident se produise pour s'inquiéter ?


Toutes ces questions sans réponses ont déjà été posées, rappelez-vous,
Il y a une quarantaine d'années.
A l'époque on nous traitait d'écolos,
On nous accusait de "vouloir retourner à la bougie",
Et puis finalement, grosso modo,
On imposait l'implantation des centrales,
En soufflant le Chooz/vous z'aurez du boulot,
Et le froid/des milliers de CRS qui aboient.

Pour avoir participé activement à cette période,
Je dois te dire qu'un beau soir, tu te retrouves devant ta glace,
Et tu te dis: voilà. J'ai perdu,
On ne peut pas avoir raison contre tout le monde, ou presque.
C'est comme ça.
Et tu n'en veux pas à la terre entière, non.
Parce que dans ceux qui sont pour ou qui s'en foutent,
Il y a aussi des gens que tu aimes,
C'est comme ça.
Et un jour, ça te revient en pleine gueule,
Quarante ans plus tard,
Et c'est tout juste si ces gens là ne reviennent pas te dire :
Incroyable, mais comment on a pu en arriver là ?
Et toi tu hésites entre les étrangler, hurler,
Ou bien partir marcher dans la forêt.

Voila, tout est dit à propos du nucléaire,
Qui malgré tout ce qu'on puisse en dire,
Ne sera jamais un moyen sûr de produire de l'énergie,
Alors des accidents, il y en aura forcément,
Au Japon ou ailleurs,
On le sait, ça faisait partie du contrat qu'on a pas signé.

Ce qui est con avec l'homme,
C'est qu'il est en même temps génial et stupide,
Repoussant et attachant,
C'est sans doute pour ça qu'il finira comme il va finir.

Désolé d'être tristounet ce matin,
Ça doit être les premiers soleils,
Ça va passer, rassure-toi.


10 commentaires:

Fleur d'hiver a dit…

Il n'y a aucune raison d'être gai et serein en ce moment. Aujourd'hui le Japon, demain, à qui le tour ?

Je tremble en me disant que si le Japon, pays hautement technologique est complètement dépassé par les événements, quid des pays émergeants qui se sont dotés de centrales nucléaires ?

Quatre vingt pour cent de l'électricité produite en France vient du nucléaire, franchement, ça ne rend pas heureux de penser ça.

On s'aperçoit que les écologistes ont eu raison avant tout le monde, mais peut-être trop tard.

Le petit monde d'Archie a dit…

Wait and see, pendant la catastrophe. Après, j'espère bien qu'il y aura des pays (ne serait-ce que le Japon ?) qui auront le courage d'abandonner cette filière.

Et tant pis pour le "manque à gagner", comme ils disent ...

la Mère Castor a dit…

très fort billet, auquel j'adhère entièrement.

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci Mère Castor. Je n'en attendais pas moins, venant de toi :)

qmjdahttp://74o47.canalblog.com a dit…

A quel prix payons-nous notre indépendance électrique, mon Général ?? Saint Enjeu politique, économique et tout ce qui s'en suique, priez pour nous...
Très belle, ton image..cette nature qui sent le roussi... et qui s'en remettra...tant qu'il y aura du gravier à crisser, mais y aura-til toujours des pas ? et un pays du soleil relevant ?

ptilou a dit…

Un nuage passe...

Restez couverts ! J'aurai besoin d'un parapluie nucléaire... aujourd'hui c'est la fête à Geiger... Hard rain gonna fall sur la terre... Heureusement, il y a aussi la guerre pour nous distraire... des retombées, parcellaires et subsidiaires...

Prenez soin de vous !

Fleur d'hiver a dit…

Chaque jour apporte sa mauvaise nouvelle, la catastrophe est bien en marche. Les Japonais qui travaillent aux alentours de cette centrale font le sacrifice de leur vie, en toute connaissance de cause.

Mercredi le nuage passe chez nous, à moins que la ligne Maginot ne l'arrête, comme elle l'a si bien fait pour Tchernobyl.

Le petit monde d'Archie a dit…

A lire vos commentaires, on sent bien à quel point nous sommes désabusés, conscients mais victimes de notre propre prison un peu comme le chante si bien Brigitte Fontaine dans Patriarcat :
"Ne suis-je pas prisonnière depuis le jour où la nuit est venue ?
Geôlier, tu es prisonnier aussi,
Dans une prison, tout le monde est prisonnier, patate,
Mais un geôlier il ne pense pas à s'évader ..."

france.sengel a dit…

On dirait que quelqu'un a peint des lignes bleues foncées par terre.
J'adore cette photo.

Le petit monde d'Archie a dit…

Pour info, elle est prise en Belgique, près de St Hubert.

Heureux de constater qu'il n'y a pas que les Vosges où l'on aperçoit des lignes bleues :)

 

referencement
referencement