[] Archimia

16/09/2009

Forceps ?

Tagadaaaaaa... C'est la dernière lubie d'Archie ?
Naaaaaaan.
Tous les trois ans, ça lui reprend,
Il emmène en train, loin devant,
Cent quatre vingt gamines, gamins,
(et vingt adultes)
Au spectacle de la grande ville,
La ville d'Arthur, aux semelles de vent,
Qui deviendra une semaine durant,
Le théâtre de l'imaginaire des cinq continents.

Oui, demain, tout le monde s'en va, c'est chouette,
Au
Festival mondial des théâtres de marionnettes,
Découvrir les rues en fête,
Et un spectacle en salle, rien que pour eux ou presque.


Et il en faut, tu sais, de l'énergie,
Pour convaincre les parents d'accepter,
Qu'ils nous confient leurs 'tiots une journée ...

Il faut vérifier :
Qu'ils sont autorisés,
Qu'ils sont assurés,
Qu'ils ont bien rendus leur fiche santé,
Que le pique-nique ne sera ni trop lourd, ni trop léger,
Qu'ils seront bien chaussés pour marcher,
Qu'à la gare, le soir, on viendra les chercher,
Qu'ils ont bien donné les trois euros demandés,

Tu penses que c'est un peu la Culture par les forceps ?

Peut-être, mais on a pas le choix,
Ceux pour qui on fait ça,
Ne sortent jamais de leur quartier.
Disons plûtôt qu'on y croit,
Sinon on ne bosserait pas là ...

6 commentaires:

Constance a dit…

BRAVO !!

elle-c-dit a dit…

Belle énergie !!
Joli programme en perspective qui se reflètera dans leurs yeux le soir venu...

Fidel Castor a dit…

Je connais une petite dame qui vous aurait accompagné, bravo d'offrir quelques heures d'ouverture au monde de la culture aux enfants.

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci et bienvenue à Fidel Castor parmi nous.
Ça n'est pas toujours simple de convaincre, de "tirer" en avant des gens qui n'ont peut-être plus la force d'imaginer une autre vie, une autre réalité. Lutter contre la résignation fait nécéssairement partie de ce boulot, mais c'est un peu usant et décourageant par moment.
Heureusement, on est nombreux à y croire, et quand l'un faiblit un peu, un autre prend le relais, doucement, comme ça, sans rien dire :))

la Mère Castor a dit…

oh là là, j'ai failli venir, gentiment invitée par une amie de blog, et puis les circonstances ont fait que... C'est dire si je vais suivre tout ça de près. Peut être l'année prochaine, qui sait ?

Le petit monde d'Archie a dit…

Non Mère castor, pas l'année prochaine. Le Festival de Charleville est assez ancien (49 ans)mais il ne vit que tous les trois ans : il faudra donc attendre septembre 2012 ... sauf s'il devenait biennale, comme certains le souhaiteraient ici. En tout cas, c'est une vraie merveille, et qui vaut le déplacement : la ville devient folle et polyglotte.
Je vous montrerai tout ça bientôt !

 

referencement
referencement