[] Archimia

11/09/2009

Mikado

Fragiles,
Nos existences sont fragiles,
En équilibre.
Un peu comme ce tas de bois,
Elles sont parfois jetées à la hâte,
Prêtes à crouler, à s'effondrer,
Au gré des intempéries de la vie,
Au bord des précipices de l'oubli.



Pourtant, dans équilibre, il y a LIBRE aussi.
Libre de tenir, aussi longtemps qu'on veut,
De résister avec insolence, contre toute attente,
Libre de repartir à zéro,
De vouloir tout reconstruire,
Libre d'imaginer le meilleur ou le pire,
Libre de constater qu'on est heureux finalement.

Libre de se casser la figure aussi, parfois.
On ne peut pas tout avoir ...

5 commentaires:

H a dit…

Dans le tronc d'arbre laissé là,le sculpteur voit l'œuvre en devenir,qu'il pourra sculpter.Ainsi sommes nous.
simon gaetan

Le petit monde d'Archie a dit…

Joli.
Et véritable ...

H a dit…

C'est du Saint-François en fait
ou Saint-Jean l'évangéliste(?).
j'ai la mémoire qui flanche...

la Mère Castor a dit…

Libre de revenir, de repartir d'ici. Et ce tas de bois m'évoque tout simplement le poêle, la chaleur et nous tous autour.

Le petit monde d'Archie a dit…

Et l'équilibre est aussi "tout simplement" là, Mère Castor (et je suis heureux de te revoir ici)...

 

referencement
referencement