[] Archimia

17/05/2010

Fenêtres

Fenêtres sur rues ou fenêtres sur cour,
Dormantes, basculantes, pivotantes, coulissantes,
Fenêtres par où l'on apparait,
Qu'on entrouvre,
Qu'on entrebâille,
Par où, certains soirs, passe une fine lumière,
Avec vue sur la mer,
Ou bien vue sur la vie,
Fenêtres par où l'on jette l'argent,
Fenêtres que, finalement, on condamne,

Comme des yeux sur le monde,
Qui n'en finiraient pas de s'ouvrir ...


4 commentaires:

Fleur d'hiver a dit…

En passant dans la rue, on voit les fenêtres éclairées, on aperçoit une silhouette, la lueur bleue d'un téléviseur, un chat assis sur le rebord, et on imagine...

Anonyme a dit…

Apercevoir l'étrange lucarne à travers une fenêtre..., c'est avoir le don de double vue en quelque sorte...

Duga
Oeil de boeuf

Anonyme a dit…

Et quand les fenêtres ont un double vitrage, je te dis pas...

Duga
Distrait

Le petit monde d'Archie a dit…

Pourtant toutes ces fenêtres ont un point commun (y compris l'étrange lucarne), c'est qu'elle laissent passer la lumière.
Sauf celle dont les volets sont clos, bien sûr.
Y'en a toujours qui veulent se faire remarquer ...

Mais je crois comme Fleur que ce qu'on voit le plus par la fenêtre, c'est d'abord et avant tout ce qu'on imagine ... Là aussi, double vue, sans aucun doute !

 

referencement
referencement