[] Archimia

20/05/2010

Retour

Amis,
Voici revenu le temps des belles élégantes,
Qui lentement déroulent leurs gaines affriolantes,
Et sous les spots verdâtres de maestro Printemps,
Déguisées en ressorts, font les intéressantes ...


11 commentaires:

Anonyme a dit…

La morphogénèse, la science des formes de la nature, est une branche passionnante de la science, en ce qu'elle a des relations particulières avec la géométrie. Naturellement si j'ose dire.
On y retrouve en particulier des volumes et formes issues de la géométrie fractale, des spirales...des hélices dont on sait qu'elle est la géométrie de l'ADN, autrement dit de la vie.
Et pourquoi l'hélice (double en l'occurrence? ) parce que c'est la forme qui permet de "porter" un maximum d'informations dans un minimum de volume.
Et des informations, comme dirait un tonton flingueur "y'en a".

Duga
Mal foutu

Le petit monde d'Archie a dit…

Ah ! On reconnait là le scientifique averti. Et il a bien raison, la science n'étant tout d'abord que le résultat d'une longue observation de la nature.
C'est seulement après que ça se complique ...

la Mère Castor a dit…

ce que je vois, c'est qu'elles ont la langue poilue.

Le petit monde d'Archie a dit…

Pouah ! Quelle horreur, Mère Castor ;)

Fleur d'hiver a dit…

Donc, finalement, nous sommes tous et toutes des fleurs et les végétaux sont de notre famille.

Le petit monde d'Archie a dit…

Peut-être bien, Fleur ... Tu en sais quelque chose toi, avec un pareil pseudo :)

J'ajouterai que non seulement, nous sommes tous des plantes, mais en plus, il ne fait aucun doute que certains d'entre nous sont même des plantes ... carnivores :)

Anonyme a dit…

La structure fine de la matière est faite de composants auxquels sont associés des caractéristiques et des forces qui les amènent à s'assembler (ou se séparer) de différentes manières. La vie, végétale ou animale, est vraisemblablement issue de ces dynamiques visant essentiellement à remplir les fonctions* nécessaires à l'adaptation à l'environnement, au gré du hasard et des nécessités. Les 4,5 milliards d'années qui nous séparent de la formation de notre planète ont laissé le temps à cet arsenal de créer (et d'abandonner) les variantes multiples de la vie dont nous ne sommes qu'un exemplaire parmi d'autres. Nous n'existions pas il y a un milliard d'années. Nous n'existerons peut-être plus dans un milliard d'années.
Et dans 5 milliards d'années, l'explosion du soleil vaporisera la terre et dispersera nos atomes dans le vaste univers.

* les poils de cette plante répondent à un besoin de protection contre le froid et peut_être à la répulsion de certains animaux. Leur forme, leur emplacement, leur couleur, leur constitution, leur souplesse etc... répondent à l'accomplissement de cette ou de ces fonctions, lesquelles sont "programmées" dans le génome de la plante et activées à un moment donné de sa croissance.

Duga
Apocalypse now

Fleur d'hiver a dit…

Peut-être que finalement, nous serons recyclés en poussières d'étoiles, en météorites, en rien du tout.

Dans un milliard d'années... ça nous laisse le temps de voir venir.

Anonyme a dit…

Tu as tout compris Fleur.

Duga

Euterpe a dit…

Et bien voyez comme la simple contemplation d'une fougère même en image peut sublimer l'être humain et le faire dépasser ses plates préoccupations matérielles (à part pour la Mère Castor qui lutte à mort par la dérision contre le vertige de l'infini) !
Pour atteindre l'extase rien de tel que le vivant qui n'est pas nous.

Le petit monde d'Archie a dit…

Bienvenue à Euterpe qui passait par là. Voyez ce que les fougères cachent comme vérités contenues ...
Un vrai trésor !

 

referencement
referencement