[] Archimia

30/03/2009

Abandon

Abandon en plein centre ville,
Changement de tons, de couleurs, et d'époque,
Au lustre d'hier succèdent fissures et lierre,

Une grille rouillée,
Que seule éclaire la chaîne qui la retient,
Et cette toiture qui n'en n'est plus,
Un trou béant dans cette grande coque,
C'est un cimetière de vieux bateaux,
D'éléphants ou de cachalots,
Qui reste là comme une balafre, une blessure de guerre,
Curieusement, il arrive que l'histoire s'écrive à l'envers,
Dans les châteaux, comme dans les chaumières ...




6 commentaires:

Catherine a dit…

La photo me plaît beaucoup alors je l'examine. Noir et blanc sauf pour la grille. Un faux noir et blanc ? Je me demande comment vous avez fait. Je me demande ça parce que là, ça semble à ma portée. Pas comme l'oeil du dragon ou le panier magique. Par chez vous les châteaux ont une belle couleur dorée, on dirait du miel.

Dorham a dit…

Exactement pareil que Catherine.

Catherine a dit…

Dohram pareil que moi ? Quel honneur...

Fleur d'hiver a dit…

Je suis attristée de voir cette demaure qui a dû être somptueuse en train de devenir une ruine.

Quelle en est la cause ?

Revers de fortune, famille détruite, on ne sait pas, sans doute. Dommage quand même qu'un tel témoignage de savoir faire disparaisse.

Mots d'Elle a dit…

Elle penche, prête à tomber...et pourtant, je suis certaine qu'on peut encore entendre les lointaines notes de musique des soirs de bal, les rires des enfants dévalant l'escalier et tout là-haut, voir le visage de la petite bonne qui regarde le ciel...

Le petit monde d'Archie a dit…

@ Catherine : Oh ça n'est pas bien dur : on colle des morceaux en couleur sur du noir et blanc, les logiciels de traitement d'images savent faire ça presque tout seuls maintenant :)
Quant à nos châteaux, la pierre provient très souvent des carrières du petit village de Dom-le-Mesnil (08), pierre dorée, poreuse et gélive, mais qui se travaille si bien ... que c'en est un plaisir !

Dorham, veux-tu bien arrêter de copier sur Catherine, je te prie ...(t'ai à l'oeil, toi!)

@ Fleur et Yaëlle : Cette bâtisse était ... une sous-préfecture, avant la construction d'une nouvelle... laquelle a permis l'abandon de la première.
Le bâtiment est resté inhabité, bien qu'en centre-ville, puis il a brûlé il y a deux ans, et le voici comme tout un chacun peut l'admirer chaque jour.
Ceci dit Yaëlle, tu n'as pas vraiment tort, reste peut-être la musique des bals organisés pour le sous-préfet, et puis, elle a aussi servi ensuite d' "espace" pour des activités associatives avec des gosses, alors qui sait si les rires ne réapparaissent pas de temps en temps ...

Cette image symbolise bien ce pays où je vis : de riches heures qui nourrissent un espèce de cloaque sans guère d'espoir ...
Ça n'est pas facile tous les jours, mais on fait avec, je vous assure ...

 

referencement
referencement