[] Archimia

18/03/2009

Journées bleues

Tiens ! Voici revenu le temps des journées bleues ...

J'avais fait cette toile un mois de mai,
En pensant à Sensation, le poème de Rimbaud,
"Je ne parlerai pas, je ne penserai rien,"
C'est tout à fait ce que je ressentais :
Une sorte de sérénité retrouvée,
Après des moments très perturbés.
Curieusement, la toile m'accompagne dans ma chambre maintenant,
Comme si elle veillait sur mon sommeil.

Pour ceux qui connaissent,
L'endroit est un petit port fluvial bâti sur le canal des Ardennes,
qui se nomme "Pont-à-Bar".

La magie des journées bleues,
C'est qu'elles riment avec heureux ...




8 commentaires:

Constance a dit…

Mais dis donc toi, j'ai l'impression que tu ne nous a pas encore révélé tous tes talents !!

Fleur d'hiver a dit…

Ce poème d'arthur est cher à mon coeur.

Je l'ai dit un soir d'été à ma petite fille Clémence, et elle l'a appris très vite, sans savoir lire encore, rien qu'en m'entendant le dire plusieurs fois.
C'était magnifique pour moi de découvir qu'elle était déjà sensible à la poésie à trois ans.

Le petit monde d'Archie a dit…

Bah! Je ne sais pas si on peut parler de talent. D'ailleurs je ne me prends pas vraiment au sérieux, l'important pour moi, c'est de pouvoir faire ce que j'ai envie ...et j'ai toujours aimé peindre, dessiner,coller, sculpter ... tous ces trucs là, quoi :)

Fleur, j'aime aussi beaucoup ce poème-ci de Rimbaud. Et puis ... sans doute qu'il n'y a pas d'âge pour être sensible à la poèsie :)

maud a dit…

Merci pour le poème, jolie surprise du jour, je l'avais enfoui bien loin celui-là, et pourtant... quelle fraîcheur de le relire !

roudodoudourou a dit…

C'est curieux je ne vois pas le printemps comme une saison "bleue"...

Le petit monde d'Archie a dit…

Chacun le ressent suivant sa sensibilité. Pour moi, le printemps, c'est l'aube fraîche, glacée presque, juste avant le lever du soleil, les fines nappes de brouillard qui vont vite monter et se dégager dés que la température va augmenter. C'est ça qui met du bleu dans l'air je crois. Et puis, les oiseaux, les chants d'oiseaux qui se répondent juste après le grand silence de l'hiver...
Mais je pourrais aussi bien te dire que les soirées aussi sont bleues, parce que la lumière baisse vite d'un coup, que la chaleur fond aussitôt, et que l'horizon, en fonçant, perd sa netteté ...
Ça ne me fait jamais cet effet là à aucune autre saison. Va savoir ...

Mots d'Elle a dit…

Plonger dans le bleu dès la porte de la chambre franchie...quel délicieux présage!
C'est beau!!!

Le petit monde d'Archie a dit…

Yaëlle, c'est encore mieux quand le soleil du matin l'éclaire : le bleu, c'est toujours mieux "resplendissant", n'est-ce pas ? :)

 

referencement
referencement