[] Archimia

06/04/2009

Totem

Rencontre dans la forêt
Avec un totem hirsute,
Un balafré, un vrai de vrai,
Déchiré, arraché,et le copeau luisant,
Il fait celui qui attend.

Il fait aussi celui qui entend.
Où sont passés les combattants,
De cette inégale bataille ?

En fait, la forêt borde un enclos,
Où sont parqués deux ou trois chevaux,
Qui regardent d'un oeil avide,
Ce qu'il reste de l'invalide.



Moralité :
On a beau être fier combattant,
On est pas à l'abri des gourmands.

5 commentaires:

Framboise a dit…

Un balafré, un vrai de vrai !

Fleur d'hiver a dit…

Le pauvre, survivra-t-il ?

la Mère Castor a dit…

balafré, mais la boucle fière !

Mots d'Elle a dit…

J'ignorais que les chevaux aimaient l'écorce. Ton arbre-totem doit savoir bien des choses sur les cavalcades dans les bois...

Le petit monde d'Archie a dit…

Oui Framboise, un "pirate des Caraïbes" à lui tout seul !

Peu de chance qu'il s'en sorte Fleur, la loi de la Nature est dure, mais c'est la loi, aurait dit Brassens ... Sans écorce, il aura du mal à s'en remettre ... sauf si le proprio décide - pour un bout de temps- de placer ses chevaux ailleurs.

Mère Castor : C'est vrai qu'il a fière allure, le bougre ... c'est peut-être tout ce qu'il lui reste, d'ailleurs !

Les chevaux, les cerfs, les chevreuils ... il y a pas mal d'animaux qui se servent sur place Yaëlle.
Et pourtant, ceux-ci sont quotidiennement nourris, mais la gourmandise Yaëlle, ah ! la gourmandise !

Il y a sans doute des moments où il faut savoir dire : "Tant pis"

 

referencement
referencement