[] Archimia

11/11/2009

Comme mes mots (dé) : rations

De commémos en commémos,
On finirait par ne plus vivre que dans le passé.
Alors à l'occasion de ce onze novembre, j'ai pensé,
Faire appel à un ami pacifiste, plus que jamais.
Ce couteau là, n'a jamais tué : il est en fer blanc,
Plus léger qu'une plume,
Il faisait partie du "mess kit" des soldats américains,
D'où le "RIA (Rock Island Armory) US 1911" gravé dessus.

Ce couteau là était dans ma maison,
Quand je suis arrivé il y a vingt-six ans.
Il m'attendait. Sagement.
Fiché entre deux pierres mal jointoyées d'un mur.
Ce couteau là, c'est le "couteau de quatorze",
Comme disent mes gamins, qui l'ont toujours connu.
Il sert à aller couper des salades ou des courgettes l'été, au jardin.
Et il ne sert qu'à ça.



Alors, aussi farfelu que ça puisse te paraître,
J'aimerais bien dédier ce jour à ce type,
Américain totalement inconnu, venu ici,
A des milliers de kilomètres de chez lui.
Je ne connais pas son histoire,
J'ignore si elle est tragique ou pas,
Mais j'aime à l'imaginer repartir au pays,
Une fois la guerre finie,
Et prendre le temps à la dernière seconde,
De glisser son couteau entre deux pierres,
De cette vieille baraque abandonnée :
Un clin d'œil de complicité,
Une façon de marquer un territoire, un souvenir,
Une façon de se passer le témoin, en quelque sorte,

Juste à travers le temps.

5 commentaires:

azerty a dit…

Heureux de savoir que ce couteau n'a pas été remué dans l'appelé.

Pardon Archie

Duga

Mots d'Elle a dit…

J'aime l'histoire du couteau à salades qui parle en américain. C'est classe chez toi Archie! sourire...

la Mère Castor a dit…

Il est beau ce couteau trouvé. Par la bonne personne, en plus.

Le petit monde d'Archie a dit…

Duga, sur ce coup là, je plaide "coupable", si j'ose dire :)

Ceci dit Yaëlle, il ne cause guère ce couteau, il est juste là pour le jardin, c'est tout. On finirait par l'oublier, tellement il fait partie des salades. D'ailleurs, il m'arrive de l'égarer ... et de le retrouver plus tard.
Et c'est bien dommage qu'il soit si discret : il en aurait, des choses à dire ...

Tu vois Mère Castor, c'est ausi pour ça que j'aime habiter une vieille maison. Ici, même propriétaire, on reste "locataire" de l'histoire. C'est déjà ça :))

azerty a dit…

Coupable : excellentissime !
En la matière, tu es une fine lame.

Plus sérieusement, c'est quand même émouvant de posséder un objet comme ça.
C'est le genre de truc qui me fait gamberger grave.

Duga
Couteau suisse

 

referencement
referencement