[] Archimia

12/11/2009

Tout juste

Juste une photo comme ça.
Pour toi, pour moi,

Pour tout ceux qui la voient.
Une photo pour laisser courir ton imagination,
La laisser te guider aux pays des matins courts,
et des soirs embrumés,
En attendant d'arriver vers la fin de l'année,
Avant de basculer de l'autre côté.


Juste quelques pixels alignés,
Suffisamment serrés, solides, évocateurs,
Pour rappeler que oui,
Il fait bon vivre ici ou là,
A regarder filer le temps et les saisons,
A aimer la terre avec ou sans qui vivent dessus.

C'est important,
De temps en temps,
De se le rappeler.




A toi de causer, maintenant .

15 commentaires:

Catherine a dit…

Je cause pas, j'admire. Votre photo et le paysage autour de chez moi. C'est beau.

azerty a dit…

Faut se lever de bonne heure pour avoir cette lumière.

Petite remarque : sur tes 7 derniers messages, le mot "temps" a été mentionné 6 fois. Et une seule fois le mot "Tant"
Rassures-toi, je ne vais pas remettre ça avec mes considérations physico-philosophiques.

Duga
Auvent en emporte le temps

Le petit monde d'Archie a dit…

Si ma photo vous incite à admirer le paysage tout autour de chez vous, je suis déjà très heureux, Catherine ...

Duga , tu sous-entrais que j'ai fait une faute d'orthographe ?

Non, je l'ai déjà écrit des tas de fois, le temps -qu'il soit durée ou météo- est une donnée qui m'a toujours beaucoup marqué, et ce, depuis que je suis gamin.
Et encore, je vous assure, ça va mieux :))
... enfin, de temps en temps

azerty a dit…

Non, pas de faute d'orthographe. J'ai juste reçu une plainte du mot "Tant" qui stigmatisait la sur-utilisation de son homophone "Temps" dans ton blog.
TANT est si bien que je t'ai fait cette remarque.
A moins qu'il y ait une explication que je ne connais pas, il est bizarre que le même mot désigne deux choses assez éloignées que sont la météo et le "temps qui passe".
Si un jour tu veux t'intéresser à cet aspect du temps, je te recommande la lecture du livre "Le facteur temps ne sonne jamais deux fois" d'Etienne Klein, à la fois physicien et docteur en philosophie. Une alliance idéale et complémentaire de deux compétences indispensables.

Duga
Facteur cheval

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci pour le bouquin, il fera partie de ma prochaine série d'achats (là j'en ai encore deux à attaquer).

Mais je trouve un certain rapport entre ces deux "temps" : le temps passe aussi dans le ciel, du coup, ce dernier change ... ça ne me choque pas que le même mot serve pour les deux.

Quant aux plaintes de l'autre, crois-moi, laisse tomber, je suis partisan de tuer le tant :)
Au tant en finir, en quelque sorte ...

elle-c-dit a dit…

J'en ai bien besoin... suis si fatiguée....
Mais je ne peux point me prélasser...
Je vais donc imaginer...
Très jolie photo...

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci de ce message lancé à la volée, elle-c-dit, j'imagine que non, décidément, tu ne peux pas te prélasser.

Alors, tu as raison : imagine.

Les soirs cotonneux (c'est un soir, en fait, pas un matin) auprès d'un petit étang, juste avant le repas.
C'est le mois de septembre, la nuit va tomber. Tout à l'heure il a plu, et l'air est chargé d'humidité : le ciel s'est lavé, mais le brouillard monte, et dans les prés, chevaux et vaches ressemblent à des fantômes.
Voila. Juste une belle soirée en famille autour d'un feu, et rien de plus. C'est déjà tant ...

gilles a dit…

C'est marrant, j'aurais juré une lumière du matin.
Je passe du coq à l'âne, encore que cette transition ne soit pas tout à fait appropriée à ce qui suit, mais je voulais te faire par d'une émission à ré-écouter sur France -Culture consécutivement au décès de Levi-Strauss. Comme je trouve que tu as un peu l'esprit éthnologue, je pense que sa disparition a du t'interpeller et que cette écoute pourrait t'intéresser. Voici le lien
http://www.tv-radio.com/ondemand/france_culture/DOCKS/DOCKS20091104.ram
Il y fait un rapprochement entre nos sociétés actuelles et les sociétés primitives au travers d'une comparaison entre les machines mécaniques et les machines thermodynamiques, en introduisant les notions d'ordre et de désordre (entropie thermodynamique). C'est fulgurant.

Je ne savais pas comment t'en faire part alors je le place là. Rien à voir avec la photo.

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci pour ce morceau d'histoire (Sur les docks/France Culture/entretien de 1959/ Durée : 59mn) dont je vous recommande l'écoute. Cela aide à découvrir le personnage, d'une part, et son éclairage -toujours d'actualité- sur nos sociétés, contemporaines ou non.

Curieux parallèle entre les sociétés "sans histoire" (au sens de Lévi-Strauss) et les nôtres, d'une part et les horloges et machines à vapeur, d'autre part.
Nul doute que le trait de comparaison "tient la route" (si j'ose dire)

Quant à savoir si j'ai un peu l'esprit éthnologue ... là je ne sais pas trop. Peut-être, après tout. Il faudra que j'y réfléchisse :))

azerty a dit…

Si l'éthnologie consiste à poser un regard analytique sur une société qui nous entoure et dont on fait éventuellement partie, alors oui, tu as au moins le regard éthnologique.
Un regard et une analyse sans exclusive, qui considère la société comme un système, un tout, composé d'êtres humains bien sûr, mais aussi imbriquée dans un relief, un climat, une économie, des architectures, une nature, un passé, des mouvements de population etc..., un regard bienveillant, sans à priori (politique), sans nombrilisme (moi, ma vie, mon oeuvre), sans illusion (religieuse), bref un regard juste.
Levi-Strauss y est parvenu.
S'il t'inspire, c'est formidable !

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci Duga. Même s'il est évident que je n'ai aucunement la prétention de rivaliser avec lui.

Il a traçé une voie, un sillon, qui -c'est vrai- m'intéresse et me passionne ...

azerty a dit…

J'en étais sûr !

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Tsss! Ah là là :))

Mots d'Elle a dit…

J'arrive en retard, mais j'adore ce paysage à l'encre violette dont l'ambiance m'étreint plus que je ne peux l'expliquer...

Le petit monde d'Archie a dit…

Ici, il n'y a pas d'heure pour arriver, Yaëlle ... l'important, c'est de s'y sentir bien.

 

referencement
referencement