[] Archimia

26/11/2009

Douche surréaliste



Drôle d'impression ces arbres qui envahissent les douches,
Pressés qu'ils sont, de faire leur grande toilette d'automne,
Une fois les feuilles tombées.
Pourquoi faudrait-il être propre pour mourir ?
C'est vrai que eux ne sont pas vraiment morts,
Ils font juste semblant.
Ça fait quoi au juste de faire le mort,
Pendant tout un hiver, je me demande.
Et voila Archie à la dérive,
Avec ses questions quoi,
Avec ses questions qui,
Qui par dizaines arrivent,
Et voila qu'il pleut des questions,
C'est normal qu'il pleuve dans une douche,après tout,
Des tas de questions glissent et tombent au sol,
Elles deviennent molles,
Elles deviennent colle,
Ou bien alcool, formol, même vitriol.
C'est une odeur épouvantable qui sort des douches,
Les gens s'enfuient en hurlant,
Même les arbres arrivent à se boucher le nez,
C'est pas courant, je sais.
Heureusement, un responsable a téléphoné.
Et voila les pompiers qui arrivent avec une réponse,
Une réponse de responsable.
Une seule réponse pour toutes ces questions ?
Et voila une question de plus.
Archie n'ose pas se demander ce qu'il doit faire,
Ça serait sûrement une question de trop.
Il vole la réponse et s'enfuit chez lui,
En se promettant bien de ne plus passer par là,
A se demander n'importe quoi ...

12 commentaires:

Mots d'Elle a dit…

Excellent ce petit texte à la Prévert. Ca clapote sous ton crâne Archie!!

Le petit monde d'Archie a dit…

ça clapote et même il y a des fuites, je crois :)) mais bon : un texte à la Prévert ... Tu me gâtes !!! Vraiment.

azerty a dit…

Et la toilette des morts, Archie, qu'est-ce que t'en fais ?
Et l'hiver, quand tu regardes les arbres, penses au mot : effeuillage, ça te rappellera peut-être de croustillants souvenirs de jeunesse...
Moi je trouve que les textes à la Prévert rappellent plutôt le printemps :) ...mais bon, ya plus de saison mon pôv monsieur.

Duga
Funèbre pompe

azerty a dit…

Tes arbres qui envahissent les douches, c'est peut-être des pommiers ?
Histoire de retrouver des pommes. Dans ton pays, ça le fait. Non ?

Duga
Au bouleau

Fleur d'hiver a dit…

"Ils ne sont pas morts, Ils font juste semblant" !

Magnifique.

Nous autres, pauvres frères humains, pour ça, on ne sait pas faire semblant.

Fleur bégayante a dit…

Bon, ben, j'ai bégayé.

Archie, si tu sais comment faire, et je sais que tu sais, supprime un de mes messages. Merci

Le petit monde d'Archie a dit…

Je vois que mon petit texte ouvre aussi votre imagination ...
De l'effeuillage, des pommiers, et même des fleurs bégayantes, décidément tout ça est plein de surprises !

Mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, Duga : certains textes de Prévert n'appellent pas le printemps, ceux qui sont "noir de noir", charbon, ceux qui parlent du désespoir de l'homme (et de la femme, bien sûr) essaie de te souvenir, rappelle-toi, Barbara ...

azerty a dit…

Sissi, comme dirait l'autre, les textes de prés verts me rappellent le printemps

Duga

la Mère Castor a dit…

Arbres à gants
Arbres à mousse
Arbres noirs ou blancs
Arbres lavés
Arbres qui pleurent derrière la fenêtre.

Le petit monde d'Archie a dit…

Impérial ... Duga :)

Des arbres bien brossés par Mère Castor, en tout cas. Voila de quoi se porter comme un ... charme !

azerty a dit…

Rien à voir avec ce qui précède mais je profite de cette tribune pour vous faire part d'un petit coup de coeur. Je suis allé voir hier soir le film "Mademoiselle Chambon". Si ce n'est déjà fait, allez-y. Sur le thème des amours impossibles (les plus beaux ?), le réalisateur signe un film plein de pudeur, de délicatesse, de finesse, de non dit. Avec Lindon, magnifique, un taiseux comme je les aime et Kiberlain, non moins sensible et pleine d' une retenue expressive. Qui plus est, les héros de ce film sont une institutrice et un maçon. Des héros comme nous et comme chez nous, des héros de nos vies que les médias qualifient d'ordinaire. Comme ceux des films des années 60.
Rien à voir avec ces films américains démonstratifs, prosélytes, bavards et bruyants.
Comme sait si bien le montrer ici Archie, le quotidien "ordinaire" peut être sublime, tragique et digne.
Magnifique.

Excuses moi Archie de profiter de cet endroit. Tu supprimes si tu veux, tu es chez toi.

Duga
François Chalais du dimanche

Le petit monde d'Archie a dit…

Rien du tout. Je ne supprime rien. Je note le film. C'est tout :))

 

referencement
referencement