[] Archimia

15/11/2009

Trouvaille

Ça y est, ça devait arriver.
C'est arrivé la semaine dernière.
Dimanche après-midi, très exactement.
A force de chercher et chercher sans relâche,
D'aller à pieds, par les routes et les chemins,
D'interroger les gens,
A force de visiter villages, hameaux, patelins,
De fouiller dans les rues,
De questionner les chiens,
De quadriller mon coin,
De l'Ardenne de schiste au bocage de Thiérache,
De la forêt d'Argonne à la craie de Champagne,
J'ai fini par dénicher
Ce que je n'osais plus espérer,
Au détour d'un chemin,
Le long d'une ferme en ruine,
J'ai trouvé l'arbre. Le seul. Le vrai.

Le pommier dont les fruits ne tombent jamais.

14 commentaires:

azerty a dit…

T'aurais pu te pommer avec tous ces tours et détours !
Prochain défi : trouver le pommier dont les pommes remontent à l'arbre (C'est peut-être le même ?).
Belle image d'automne à part ça, bien dorée, un peu golden somme toute.

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Non mais, tu te rends compte ? Des pommes sur l'arbre en ce moment ... c'est quand même incroyable !

Faut dire quand même que c'est un pays de cidre, la Thièrache (comme pas mal de nos campagnes d'ailleurs) Alors, ils devaient prévoir : des hâtives, des tardives, de quoi tenir toute l'année quoi !

D'ailleurs, il y avait des tas de variétés de pommes avant l'invasion de la golden sur le marché ... et notamment des pommes qui se "tenaient" tout l'hiver (mais pas sur l'arbre, plutôt dans le grenier) et qu'on pouvait manger jusqu'en mars.

Quant à retrouver le pommier de tes rêves, non là, franchement (ou alors je jure que je me rase avant la fin juin, ce qui est proprement impensable).

Archie, plutôt reinette à ses heures

la Mère Castor a dit…

fabuleuse photo, où le flou met les pommes miraculeuses en avant.

Le petit monde d'Archie a dit…

Mmmm ! Ces pommes "miraculeuses" me font un peu penser à Blanche-neige tout à coup ... méfiance !

elle-c-dit a dit…

Oh ! Un arbre magique !!
je ressens ton émerveillement...
Bises

ptilou a dit…

Résistance !

et parfois des fraises presque jusqu'à Noël, caché sous les derniers gourmands...

Le petit monde d'Archie a dit…

Non ... C'est vrai ? Tu crois ?

Je crois que je vais y retourner quand même : on ne sait jamais :))

Fleur d'hiver a dit…

Les pommes d'or du jardin des Hespérides.

azerty a dit…

Quand j'habitais le valenciennois, j'aimais aller en Thiérache, laquelle n'était pas loin finalement du pays industriel (à l'époque) mais s'en distinguait fortement par sa verdure et ses paysages "normands"
Peu de gens connaissent ses églises fortifiées autour de Vervins, qualifiées de forts rouges de la Thiérache à cause de leur couleur brique.
Par contre, je n'ai jamais aimé le Maroilles dont Dany Boon fait la promtion dans Bienvenue...
Il y a un autre coin de France où l'alliance du rouge brique et du vert de la végétation qui grimpe aux façades fait merveille, c'est Collonges la Rouge, classé parmi les plus beaux villages de France.
Maurice Biraud y avait une maison et y est entérré. T'as du connaitre Bibi, Archie, animateur sur Europe 1 et acteur de seconds rôles, un mec sympa.

Duga

Fleur d'hiver a dit…

Biraud, le cave se rebiffe.

J'aime bien le nom de Collonge la rouge.

azerty a dit…

Collonges la Rouge, au carrefour du Limousin, du Quercy et du Périgord. A visiter absolument avec 2 autre villages à proximité, également classés.
Malgré ce nom, il ne s'y est rien passé de sanglant ni de révolutionnaire.

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

J'ai une autre photo qui se prêterait beaucoup mieux aux fameuses pommes d'or du jardin des Hespérides, mais bon : ce sera pour une autre fois ...

Désolé Duga, je ne connais pas Collonges la rouge (ni Collouges la ronge, d'ailleurs ... désolé c'était plus fort que moi) mais par contre, bien sûr, je connais Maurice Biraud, ce qui ne me rajeunit pas quand même...

Bon, c'est donc décidé : j'ajoute cette ville sur mon carnet spécial, à la longue liste des choses "qui restent à faire un jour ou l'autre" (deux ou trois vies, il me faudra, je crois)

Fleur d'hiver a dit…

Deux ou trois vies nécessaires pour faire tout ce qu'on voudrait...

Je vieillis "le temps s'en va, le temps s'en va Madame,
Las le temps non, mais nous nous en allons"...

Ces vers prennent depuis quelques temps une résonance étrange...

Dans les choses que je voulais faire avant de radoter Il y avait Florence, que j'ai visitée ce printemps. Tout bêtement le Mont St Michel, vu cet automne.

Encore tant et tant que je n'y arriverai certainement pas.

Le petit monde d'Archie a dit…

Qu'importe si ce sac de souvenirs qu'est la vie est trop petit pour ce qu'on veut y mettre, Fleur,
ce qui compte surtout, c'est ce qu'on ne veut pas, qu'on ne voudra jamais y mettre ...

 

referencement
referencement