[] Archimia

06/02/2009

Rencontre

La belle au bois dormant pourrait habiter là,
Je l'imagine, penchée, fenêtre sous les toits,
Je la vois s'étirer comme les ombres au couchant,
D'un sommeil de cent ans, sortir enfin du noir,
Pâle sur sa façade d'or dans le soleil du soir.




Les toiles d'araignée frissonnent sous la brise,
Attente prolongée que le silence attise.


Les maisons des anciens ont ceci d'étonnant,
Qu'en s'attardant devant, les yeux éblouissants,
On oublie rapidement les regards des passants ;
Et, tout naturellement, on redevient enfant.

4 commentaires:

≈≈≈ a dit…

La photo, le texte... Je ne sais pas comment tu fais, mais, il m'a semblé sentir l'odeur de cire, de bois, de poussière et d'humidité que ces maisons dégagent lorsqu'on en pousse la porte.
Serais-tu magicien ?

P.S. fait un petit tour chez Yaelle...

Mots d'Elle a dit…

J'adore et j'admire ton regard. C'est un voyage à chaque fois, on se laisse porter par tes mots et on se dit" c'est ça, évidemment".
Je confirme, tu es un magicien!

Le petit monde d'Archie a dit…

L'odeur de cire, de bois et de poussière est déjà dans ta tête, ≈≈≈, je ne fais que poser des mots sur une image et vous ressentez tout ça, Mots d'elle et toi.
Donc, si je suis magicien, vous l'êtes tout autant, Mesdames !

L'important, dans une impression, c'est le partage ... :))

Anonyme a dit…

Ce que j'aime dans cette maison, c'est cette petite barrière qui a l'air toute bricolée devant la fenêtre du haut.

 

referencement
referencement