[] Archimia

05/12/2009

La nuit

Colonne Morris sous les branchages
A la fenêtre de l'hôtel, bien sage,
Archie revoit ces deux jours de colloque,
Autour de la violence à l'école,
Avec chercheurs, médecins, pédopsymachin-choses,
Impressionné par la simplicité de ces gens,
Qui l'écoutent et le questionnent,
Il se sent bien un peu petit,
Mais il a l'habitude.
Il se dit que c'est bien, forcément,
De se mettre à plusieurs,
Pour chercher des solutions,
Ici et ailleurs, dans une quinzaine de pays différents,
Parce que les enfants d'ailleurs ont des soucis aussi,
Il pense qu'on est déjà bien loin,
Du "ici c'est chez moi, et mieux qu'en face",
Du coup même, ceux là, il les efface,
Et regarde amusé sa colonne Morris,
Comme un gros épi de maïs.

Il y a des soirs comme ça
Où je veux bien croire à la grandeur de l'homme,
Quand il sait se mettre à plusieurs,
Pour avancer encore un peu plus loin,
Pour davantage aimer et protéger les siens,
Ses enfants,
Ces enfants-là.
Purée, Bohringer a raison :
C'est quand même beau, une ville la nuit ...



6 commentaires:

Fleur d'hiver a dit…

C'est quoi, cette grosse boule ? Un igloo de Noël ?

C'est vrai que ça fait du bien d'entendre des personnes qui comprennent les problèmes, loin des langues de bois trop souvent entendues.

Bientôt les vacances.

Mots d'Elle a dit…

Paris s'affiche en rond et s'illumine, on a moins peur sous les lumières, même si elles ne suffisent pas à éclairer les problématiques de nos mondes.
C'est utile de relever la tête du guidon parfois, histoire de regarder qui pédale à côté.

Le petit monde d'Archie a dit…

Merci Fleur, la grosse boule est le haut d'une colonne Morris :-))

Belle image que celle du vélo, Yaëlle, ... j'adore être catapulté, comme ce fut le cas, dans des univers diamétralement différents et lointains des miens.

J'ai dû être balle de tennis dans une autre vie, peut-être :))

azerty a dit…

Je souhaite que lors de ton prochain déplacement, de la fenêtre de ton hôtel, tu aperçoives plutôt l'ile Maurice.

Pardon

Duga
Touriste

ptilou a dit…

Ah Paris, la nuit , le jour, on s'en lasse pas... si y'avait pas tous ces verts pour nous seriner qu'on n'y est pas heureux, ce serait une belle ville... pour y nostalgier de campagne à deux pas d'un métro...

et une colonne "Maurice" à deux pas d'un bistrot... pas mieux pour débuter ou finir une journée...

Le petit monde d'Archie a dit…

Le problème avec Paris, Ptilou, ça n'est pas de débuter ou de finir une journée, c'est d'y séjourner :))

Naaan ! je rigole, je te charrie un peu. j'aime bien y faire un saut de temps en temps, mais bon. faut avouer que je me demande toujours pourquoi et où donc tous ces gens peuvent-ils courir ?

 

referencement
referencement