[] Archimia

08/05/2009

Trois fois rien

Ce matin,
Temps mi figue-mi raisin,
Un peu de brume, de vent,
Et des nuages pas trop méchants.
Rien qui puisse vraiment empêcher,
D'aller dehors montrer son nez.





J'enfile des bottes,
Vais faire un tour,
Marcher dans la bouillasse,
Avec ma vieille pelure
Qui ne craint pas la crasse.
Temps idéal pour un jour férié,
Pour un défilé,
C'est ça. Je m'en vais pour un genre de défilé.
Loin des humains,
De leurs interrogations, de leurs commémorations,
Loin de tous ces mots en "tion",
Qui font froid dans le dos ou vous brûlent le citron.

Ce matin, je défile au pays des arbres et des oiseaux,
Sans flamme à ranimer,
Juste l'air à respirer,
De cet air grand et profond,
Qui vous accroche un sourire au menton.

5 commentaires:

la Mère Castor a dit…

suis allée défiler au pays des tritons, c'était bien.

Catherine a dit…

J'ai fait la grasse matinée, mais je vais aller défiler avec les arbres de mon petit bois tout à l'heure. À moins que je ne fasse défiler ma pile de linge à repasser... moins drôle...

Mots d'Elle a dit…

Les bottes et la bouillasse ne me font pas rêver moi...mais ton imagination qui se balade, oui! ( il y en a des bien des mots en "tion"!)

Le petit monde d'Archie a dit…

Je vois qu'll y a eu toute sorte de défilés aujourd'hui (y compris celui du linge à repasser), et j'en suis ravi !
Et, bien sûr Yaëlle, c'est vrai : il y en a des tas de mots bien qui finissent en tion.
La preuve ? Imagination, tiens pour ne citer que celui là :)

Fleru d'hiver a dit…

Oui, mais imagination, c'est bien.

Contrairement aux autres.

 

referencement
referencement