[] Archimia

04/10/2009

En ville

Ballade sur le trottoir,
Le long des murs ivoires,
Préférant aux vitrines,
Léchées avec application,
Lever le nez au ciel,
Et guetter du bas le voyageur,
Et ses fientes cruelles.

Coup d'oeil amusé du pigeon,
Juste dans l'oeil de boeuf,

Zut ! Raté, se dit-il, paré pour le plongeon,
Et le voila parti vers un endroit plus neuf ...

Et la ville est si belle quand elle est vue d'en haut,

Qu'on regrette ce coup d'aile qui nous fait tant défaut.

6 commentaires:

gilles a dit…

Et pourtant, on voit plus souvent un pigeon dans un oeil de boeuf que la paille dans l'oeil du voisin. Et la poutre dans l'oeil..., je te dis pas.
Et si jamais tu vois une poutre dans un oeil de boeuf, méfies toi de l'architecte.
Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Duga,
tout ça me rappelle une chanson de Jacques Higelin ...

gilles a dit…

Très juste !
Et moi, cela me rappelle le poème de Jean Richepin "Les oiseaux de passage", poème qui me touche beaucoup et dont je te livre la dernière strophe :

Regardez-les, vieux coq, jeune oie édifiante !
Rien de vous ne pourra monter aussi haut qu'eux.
Et le peu qui viendra d'eux à vous, c'est leur fiente.
Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux.


Quelque chose me dit que ce poème devrait aussi te plaire http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_richepin/les_oiseaux_de_passage.html

Brassens en a extrait quelques strophes (ce poème est assez long) et l'a mis en musique.
http://www.deezer.com/en/music/georges-brassens/la-religieuse-103351#music/georges-brassens/la-religieuse-103351
La chanson a été aussi reprise par Le Forestier dans sa reprise des chansons de Brassens

http://www.deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier/le-cahier-123133#music/maxime-le-forestier/le-cahier-123133

Le petit monde d'Archie a dit…

Je ne le connaissais pas ...

Ce poème est un vrai régal à lui tout seul.
Je crois que je le préfère même à la version chantée (pardon Georges !)

gilles a dit…

C'est vrai que la version chantée est une version tronquée.
Est-ce que tu vas le faire apprendre par coeur à tes élèves ?
Quelque part, ce poème n'a pas pris une ride quant à certains aspects de la condition sociale de certains.
N'empêche, l'air qu'ils respirent...

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Ah non, je ne ferai pas apprendre ce genre de texte à mes élèves pour le spectacle de chorale de fin d'année :)) Je ne tiens pas à avoir des problèmes avec mes parents d'élèves ...
En plus, vu le nombre de strophes de la chanson (pourtant réduite par rapport au poème), j'en connais qui auraient bien du mal à arriver au bout!

N'empêche. C'est toujours un régal de découvrir un morceau de Brassens qu'on ne connait pas ...
Encore merci.

Pas pris une ride, effectivement ...

 

referencement
referencement