[] Archimia

21/10/2009

Les crayons de couleur

Il y a des matins comme ça,
Où l'on a juste envie,
D'un peu de teinte dans l'air,
Alors on s'imagine gamin, avec, devant soi,
De gros crayons de couleurs,
Si gros qu'ils font partie du paysage,
Et puis doucement, mais doucement,
On commence à colorier, sans dépasser,
En s'appliquant, la langue sortie, la tête dehors.
Et le temps vient à passer,
Mais pas dans le bon sens,
On le remonte,
Aussi haut que les crayons peuvent colorier,
Puis, terminé, on se recule un peu,
Et on contemple satisfait, le résultat.
On appelerait bien la maîtresse,
Pour savoir ce qu'elle en pense,
Mais il n'y a déjà plus personne :
Le temps est un élastique qui se rembobine trop vite.

Il y a des matins comme ça,
Où on est un peu triste,
Sans trop savoir pourquoi.

14 commentaires:

elle-c-dit a dit…

Aujourd'hui, je suis en résistance !!
je comptais sur le très mauvais temps pour être dans l'impossibilité d'aller en stage ...
Mais il ne pleut pas encore... bouh !!!

elle-c-dit a dit…

Existe -t-il une couleur pour colorier le vent gris ?

Le petit monde d'Archie a dit…

Allons courage, elle-c-dit, elle va venir cette pluie ... encore un peu de patience !

Pour le vent gris, je verrais bien un violet foncé, moi, je ne sais pas trop pourquoi : un mélange de ciel et de terre, peut-être ...

azerty a dit…

L'arc en ciel que je vois de ma fenêtre, là, c'est toi ?
Ben oui, ça ne peut être que toi, vu qu'il n'y a pas de soleil et qu'il ne pleut pas.
Bon, c'est pas pour critiquer, mais tu t'es trompé dans les couleurs.
Non, entre le bleu et le rouge, c'est pas du blanc, mais du vert et du jaune qu'y faut mettre.
Remarques, un arc en ciel tricolore, c'est pas mal non plus. Et puis les couleurs de la France au dessus des têtes des gens du monde entier, ça aurait de la gueule, non ?
D'accord, faire apparaître les couleurs de la France uniquement les jours où il pleut, ç' est pas top non plus.
Mais c'est peut être le reflet d'une certaine réalité...

Duga
Over the rainbow

Le petit monde d'Archie a dit…

Alors voila, je joue les arcs-en-ciel, maintenant ...
Eh bien non ! justement. Me voila décidé à vous en faire voir de toutes les couleurs, et pas dans l'ordre en plus, non mais ...

Hors de question aussi de sombrer dans ta mégalomanie tricolore, même uniquement les jours de pluie ...
D'ailleurs, sache-le : il N'a PAS plu ici aujourd'hui ... (et c'est vrai, en plus !)

Pfffft !

elle-c-dit a dit…

j'aime beaucoup ta réponse Archie...
merci..
Pour les couleur du vent, ça me va bien j'imagine et ça me plait même beaucoup..
Je suis quand même allée en stage.. et c'était éprouvant.. ce stage en psychiatrie que je tais pour des raisons professionnelles me met dans un état de révolte indicible...
c'est à la limite de la maltraitance et c'est inhumain...
je suis obligée de cautionner des choses qui heurtent mes valeurs.. Argh !
Si tout va bien, dans un mois et demi j'ai terminé mes études d'infirmières.. ouf !! je ne risque pas d'accepter de travailler dans ce secteur...
bon, là je n'arrive pas à dormir.. faudrait peut être que j'y songe.. b'nne nuit !

Le petit monde d'Archie a dit…

Je n'ai, du milieu psychiatrique, que quelques souvenirs épars de quelques visites que j'ai rendues là-bas. C'était, en plus, une période de ma vie où j'étais loin d'aller bien, et de pouvoir prendre assez de recul sur ce que je voyais ou j'entendais.
Ceci dit, j'en garde un sentiment de profond malaise, même si, comme d'habitude, la mémoire se charge de gommer ce qui gêne ...

Prends ce stage comme une épreuve supplémentaire à franchir, un test de résistance, en somme, pour arriver là où tu veux.
C'est ce qui compte : arriver là où tu veux.

Parce qu'on ne devient pas infirmière par hasard, n'est-ce pas ? Alors tiens bon ...

azerty a dit…

Cela ne va pas forcément sans dire, mais ça va mieux en le disant, mon texte sur l'arc en ciel relevait de la déconne la plus complète, comme la plupart de mes textes d'ailleurs.
Pour la sériosité, il ne faut pas trop compter sur moi.
La métaphore de l'arc en ciel tricolore n'a donc rien à voir avec la défense et illustration d'un parti qui utilise le bleu blanc rouge à des fins auxquelles je suis étranger.

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Rassure-toi, Duga, à aucun moment, ça ne m'avait traversé l'esprit. La déconne, juste la déconne.

Ça ne fait pas de mal, des fois :))

la Mère Castor a dit…

Je serais la maitresse et je dirais, c'est très beau, ça, Archie, continue à voir la vie en couleurs.

azerty a dit…

Merci Archie

Duga

gilles a dit…

"Et le temps vient à passer"

Le temps est une des plus grandes énigmes de la physique.
En fait, le temps ne passe pas. C'est nous qui passons dans le temps. On dit que le temps s'écoule, reprenant ainsi la métaphore du fleuve. Pour continuer à filer cette métaphore, disons que le temps, ce sont les rives du fleuve. Et le fleuve, c'est nous. Nous nous écoulons au sein des rives d'un temps immuable.

"Mais pas dans le bon sens"

Et pourtant, tu as presque raison au sens où il y a une "flèche du temps" ce qui signifie que nous ne vivons que des phénomènes irréversibles, ceci étant dû au principe de causalité.
La fléche du temps est en fait une façon d'exprimer l'irréversibilité des phénomènes physiques. Une fois le lait mélangé au café nous ne parviendrons jamais à récupérer le lait et le café séparément.
Malgré tout, dans les équations de la physique où la variable T est est incluse (par commodité), nombre de celles-ci sont réversibles.
En conclusion, soit la physique se trompe, soit nos sens nous trompent. Le temps serait une sorte d'illusion créée par notre cerveau, sachant que vraisemblablement, le temps n'existe pas.

Et comme disait l'autre, l'éternité, c'est long, surtout vers la fin

Duga

Le petit monde d'Archie a dit…

Bah ! Ça ne serait pas la première fois que la physique se tromperait, de toute façon ...

azerty a dit…

Ouais, c'est une façon de voir...

Duga
Tue le temps quand il a le temps

 

referencement
referencement