[] Archimia

31/10/2009

Surfaces

Lisses ou rugeuses,
Bombées, perforées,
Plates et sans reliefs, ou vallonées,
Granuleuses, chiffonnées, froissées,
Mates ou lustrées,
Tendues,
Dures, molles ou absorbantes,
C'est fou ce que le bout le l'index,
Peut inventer comme vocabulaire,
Pour se faire remarquer.





L'univers du toucher est celui,
Qui, dans les premiers, nous envahit,
Avec celui de l'ouïe,
Bien avant le monde du visuel et de l'écrit.

Alors, Mesdames et Messieurs les conservateurs de musée,
Chapeau à celles et ceux d'entre vous qui osent nous laisser toucher,
Nous laisser promener nos doigts,
Le long,
Tout au long,
D'univers,
Que les autres ne soupçonnent même pas.

4 commentaires:

Mots d'Elle a dit…

C'est exactement ça!! Visiter les musées du bout des doigts, voilà ce qui me plairait par dessus tout!

Le petit monde d'Archie a dit…

Oui et c'est vrai que maintenant c'est le cas dans certains endroits : Au quai Branly, par exemple, il y a bien sûr des tas de choses sous vitrine, mais tu trouveras aussi des statues en bois ou en pierre, où tes doigts pourront partir à l'aveuglette ! Un vrai voyage dans le temps et dans l'espace si tu veux bien fermer les yeux ... l'art et le génie humain passent par là. Aussi.

Anonyme a dit…

Je t'ai déja cassé les pieds avec le temps, je vais maintenant t'embéter avec l'univers puisque, dans ton texte, tu cites les termes d'univers et de chiffoné.
Je ne doute pas que tu le saches déja, mais il existe une théorie de l'univers chiffoné, théorie défendue en particulier par l'astrophysicien JP Luminet, qui porte bien son nom en l'occurrence.
Tu sais surement que la forme de l'univers préoccuppe beaucoup les scientifiques et je ne doute pas que tu te poses un tas de questions sur le sujet, le soir, après avoir mis à jour ton blog et répondu à toutes les facéties de Duga.
Selon cette théorie, et pour symplifier, le chiffonnement de la topologie de l'univers aurait pour effet de provoquer des réflexions multiples du ciel étoilé.
On verrait donc 10 fois, cent fois les mêmes galaxies, ce qui remet en cause leur nombre, la densité de l'univers, son age etc... etc...
Etonnant non ?
Bon, tout le monde s'en fout, ça ne crée pas des emplois et ça ne diminue pas la misère du monde.
Mais si l'univers n'était pas chiffoné, on ne verrait presque pas d'étoiles et quelque part, ce serait un peu triste. Nous en serions tout chiffonés.
Non ?

Duga
Syphonné

Le petit monde d'Archie a dit…

J'ai vaguement essayé de comprendre les affres des univers chiffonnés sur les sites spécialisés, mais j'avoue que ça me laisse un peu perplexe.

Finalement, je crois que je le préfèrerais infini, cet univers : histoire de n'avoir pas à en faire le tour ...

Cha chuffit comme cha, en quelque chorte ...

 

referencement
referencement