[] Archimia

27/10/2009

Les fantômes ardennais

Voila. Tout est redevenu normal sur Archiland, après le passage du sauveur. Etonnant comme le moindre incident nous laisse démuni. Technologie ou pas, sophistiqué continue de rimer toujours avec fragilité ...
Et ces réflexions matinales me laissent dériver vers cet autre endroit qu'il me faut encore vous faire découvrir...


C'est un curieux endroit, situé en Ardenne belge (c'est à dire en Ardenne) en pleine forêt. C'est l'histoire d'un espèce de rêve. Disons plutôt une façon de penser ... Un ancien centre de vacances, nommé "Les Dolimarts".

Il avait été construit par les Mutualités socialistes (belges) au début des années 50. Il était composé d'une rotonde (resto, bowling, dancing ), de 51 bungalows éparpillés sur le terrain, et de quelques blocs d'habitat collectif, pour une capacité d'hébergement total de 1000 à 1200 personnes. Le tout relié par de petites routes éclairées par de petits réverbères, bien comme il faut ...

Seulement voila : le temps passe, et pas toujours comme on voudrait. Terminées les années d'insouciance où le mot "chômage" n'avait pas plus de sens que celui de "développement durable". Le tourisme de masse n'a pas comblé les espoirs attendus. Le site a périclité, la gestion en est devenue difficile, puis impossible. L'abandon final s'est situé vers les années 2000. Sans aucun projet de reprise (ou du moins projet "crédible") ...




Alors seulement est venu le temps des vandales.

Tous les escaliers de bois massif ont été tronçonnés, les lampadaires cisaillés, les frisettes détachées, et les sanitaires démontés. Voila pour les récupérateurs. Les autres se sont contentés de casser ce qu'il restait : c'est ainsi qu'il reste des télés éclatées au sol, des canapés éventrés, le restaurant a été incendié, etc ...

Par delà les faits, c'est surtout l'évolution du concept qui m'intéresse. J'essayais d'expliquer à mes enfants (qui, soit dit en passant, étaient horrifiés par l'architecture de ces années-là) que nos projets touristiques d'aujourd'hui pourraient très bien suivre le même sort un jour ... Vous imaginez, je ne sais pas, moi, ... le futuroscope dans cet état là ?

Reste que, par delà la stupidité humaine et son inconscience versatile, la nature, comme d'habitude, reprend toujours ses droits, et les fait valoir. L'automne et couleurs irradient de façon particulière dans ce cimetière peuplé de fantômes venus d'un autre temps.

Et la forêt est si belle qu'on repense à la carte postale qu'elle était ... il y a quarante ans.

5 commentaires:

ptilou a dit…

Nos civilisations sont mortelles... et l'entropie toujours l'entropie...

gilles a dit…

Il n'y a pas que les bâtiments touristiques qui risquent de connaitre une telle fin et pas seulement à cause de leur éventuelle incongruité architecturale.
Pour nos installations industrielles, c'est déja commencé depuis longtemps et nombre de sites ardennais en sont particulièrement les témoins. Puis nos batiments administratifs et certains de nos logements suivront. Tout bien réfléchi, le Futuroscope sera peut-être le bâtiment qui survivra le plus longtemps. Peut-être parce qu'il incarne le futur, une idée toujours neuve comme dit l'autre. Peut-être aussi parce que le tourisme sera la dernière industrie qui nous restera avec la visite de la Tour Eiffel et la soirée au Crazy-Horse.
Il est vrai qu'avec cette idée stupide des 35 heures et le dénigrement systématique de la valeur travail par quelques irresponsables utopistes (les mêmes), notre industrie manufacturière est en cours de délabrement et nos rêves informatiques du Plan Calcul ont été réalisés à notre place par IBM, Microsoft, Google, Apple Sun et Oracle réunis. Merci messieurs.
Ah, j'oubliais, on a encore le Lido. Pas prêt d'être repris par la forêt celui-là.

Duga
Full crazy

Le petit monde d'Archie a dit…

Absolument Ptilou, mais c'est toujours une surprise de se le rappeler de ette façon ...

C'est vrai que c'est déjà largement commencé pour les bâtiments industriels, Duga, c'est sans doute pour ça que cela choque moins.
Quant à choisir qui devrait rester le dernier ... je ne m'aventurerais guère sur ce terrain là :) Nous ne sommes pas encore en état de disparition, quand même.
Mais la traversée de ce site montre à quel point -et à quelle vitesse- ce qui semblait être le nec plus ultra en 1960 a pu disparaître aujourd'hui. Encore plus vrai quand il s'agit de tourisme, donc de loisir...

Fleur d'hiver a dit…

J'ai bien connu dans mon enfance cet endroit.

J'ai vu à ce sujet un reportage sur une chaine de télé belge.
La gestion de ce centre a été catastrophique, entachée de malversations diverses, des personnalités politiques importantes ont été compromises.

Même après la fermeture du centre de vacances des débuts, fonctionnaient encore très bien des locations de bungalows, et aussi une guiguette qui attirait de nombreux visiteurs. Le lieu maintenant vandalisé est d'une tristesse infinie, alors que le site est magnifique.

Le petit monde d'Archie a dit…

et une impression forte et étrange se dégage de ces lieux, un peu façon "continent englouti". C'est assez impressionnant.

 

referencement
referencement